(G3-1-2) Je prends conscience du rôle de l’environnement

MISE EN PRATIQUE
Rappel quotidien : 
Matin 
(par email)
Lecture de rappel : Matin - Midi (Alarme à programmer) 
Bilan et évaluation : Soir (auto-évaluation de 0 à 4 - D’insatisfaisant à très satisfaisant) (Tableau bilan sur 30 jours à imprimer ICI)

THEMEEnergie et stabilité - L’alimentation - Rôle de l’environnement

OBJECTIFS (critères d’évaluation)

Je prends conscience des éléments négatifs présents dans l’environnement.

Les polluants de l’air et de l’eau - les vaccins à administrer au cas par cas, en fonction des nécessités réelles – les allergènes – le stress – les aliments transformés – les perturbateurs endocriniens.

Explication détaillée de la pratique

Les éléments négatifs présents dans l’environnement

les polluants de l’air et de l’eau - les vaccins à administrer au cas par cas, en fonction des nécessités réelles – les allergènes – le stress – les aliments transformés – les perturbateurs endocriniens.

Ils se retrouvent dans les pesticides et engrais, plastiques, médicaments, phytoœstrogènes (substance naturelle présente notamment dans les végétaux), métaux lourds présents dans les déodorants et dans les cosmétiques, tabac, alcool.

 

Il y 6 types de problème dans l’alimentation moderne

les céréales "modernes", les laitages, la cuisson à haute température (qui engendre de profondes modifications dans les aliments qui ne sont pas toujours très saines), les huiles animales, la pollution alimentaire (Colorants, conservateurs, stabilisateurs, gaz propulseurs, traitements de la farine, hormones, pesticides, etc.), les carences en vitamines et minéraux.

 

Certains aliments augmentent les risques de certaines maladies

Les maladies cardiaques, hépatiques, l’AVC et le diabète sont les conséquences du régime alimentaire occidental.

Les risques d’AVC peuvent être réduits grâce à une alimentation saine et à un taux de cholestérol moins élevé.

Les cancers digestifs, de la prostate et les maladies rénales sont dus à la surconsommation de produits animaliers

Attention au lait (contient des hormones stéroïdes sexuelles, améliorées par l’industrie laitière), à la choline (dans les œufs et double le risque de cancer), aux protéines et graisses animales (responsables de maladies rénales comme le cholestérol)

 

Au contraire, certains produits sont protecteurs

- En protection du cancer : le curcuma ; les fibres ; les phytates (présents dans les céréales complètes et dans les noix, les haricots, les graines); la non-consommation de viande rouge ; wasabi

* cancer du côlon (kaki, pommes, noix, noix de cajou, pignons de pin, cuisses de poulet, produits de la mer, huile d’olive, thé vert, bière, vin rouge, melon amer)* cancer de la prostate (kaki)

* cancer de la vessie (pommes, framboises noires, mûres, châtaignes)

* cancer du sein (brocoli, produits de la mer, huile d’olive, melon amer)

* cancer de l’œsophage (brocolis, abricots, cerises, mangues, nectarines, pêches, prunes)

 

- En protection des fonctions immunitaires : chou kale riches en nutriments ; brocoli ;  baies (myrtilles)

 

- En protection du foie : régimes végétariens ou végétaliens.

 

- En faveur de l’angiogenèse : graines de lin, sésame, chia, courge, tournesol ; fruits… cerise, canneberge, myrtille, pomme, prune noire ; oignons ; menthe, romarin ; câpres ; l’orge ; laitue rouge ; piment.

(L'angiogenèse, c'est la formation de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux existants. C'est un processus physiologique normal, mais qui est "détourné" à son profit par le cancer pour permettre la croissance des tumeurs malignes et le développement des métastases.)

 

- En faveur de l’anti-angiogenèse : soja… graines, sauce ; tofu, miso ; noix, amandes, noix de cajou, macadamia ; tomate, avec peau cuisinée avec huile d’olive ; brocoli, chou kale ; fruits à noyau, baies, pommes ; produits de la mer… poissons gras ; cuisses de poulet ; fromage ; huile d’olive extra vierge pressée à froid ; thé vert ; bière ; vin rouge (notamment cabernet et petit verdot) ; herbes et des épices… curcuma ; cacao et chocolat noir.

 

- Pour + d’antioxydants : jus de baies sans sucre ajouté, café, thé ; kiwi, pastèque, goyave, pamplemousse rose ; oléagineux… noix, noisettes, châtaignes, pistaches, amandes ; carottes, légumes crucifères… brocoli ; tomate ; produits de la mer… huîtres ; curcuma et herbes… basilic, sauge, thym, romarin ; soja ; graines de lin, courge, tournesol, sésame.

 

- Pour + d’oligo-éléments : fer, cuivre, zinc, magnésium) : produits de la mer ; œufs ; fruits secs ; champignons ; céréales complètes.

 

- Maladies cardio-vasculaires : framboises noires, café, thé vert, céréales complètes, yaourt

 

- Hypertension : thé noir, kimchi, graines de lin ; tisane d’hibiscus ; légumes riches en nitrates comme la roquette, la rhubarbe, la coriandre ou le cœur de laitue ; la pastèque.

 

- Dépression : légumes verts, l’origan, la noix de muscade et les noix ; graines (de tournesol, de sésame, etc.) ; safran; le café, à hauteur de deux tasses par jour

 

- Organisme saturé de Gluten : céréales… riz brun, sésame, quinoa ; légumes ; légumineuses… fèves, lentilles, pois ; fruits frais et secs… amandes, noisettes, noix ; poissons gras bio ; viandes blanches bio ; huiles vierges crues ; chocolat noir avec 70% de cacao minimum ; eau et boissons à base d’amandes ou de coco ; condiments ; compléments alimentaires ( vitamine D, complexe B, probiotiques et prébiotiques)

Energie et Stabilité

Nous devons prendre la responsabilité de notre énergie et notre stabilité.

« La vie est une certaine quantité de temps et d’énergie» « Sans énergie, il n’y a pas de vie »

« Sans stabilité, vous dépensez beaucoup d’énergie inutile, vos choix sont mal adaptés et vos actions sont peu efficaces. »  « C’est le contrôle sur vous-même qui vous permet de faire les choses sans effort , avec une dépense d’énergie minimum »

 

L’association entre énergie et stabilité, c’est notre capacité à mettre notre corps et notre mental au maximum au service de nos actions.

Pour utiliser tout notre potentiel, nous avons besoin d’énergie pour le corps et de stabilité du mental pour la contrôler.

L’objectif est donc d’associer énergie et stabilité pour un maximum d’efficacité.